Les Drômois célèbres: Madame de Sévigné - Château de Grignan

Les Drômois célèbres: Madame de Sévigné - Château de Grignan

Madame de Sévigné se nommait en réalité Marie de Rabutin-Chantal et avait reçu une éducation raffinée. Née le 5 février 1626 à Paris et morte à 70 ans, le 17 avril 1696, à Grignan dans la Drôme à 1h30 de nos chambres d'hôtes, la marquise de Sévigné est célèbre pour les lettres qu'elle a écrites.

Son père fut tué en 1633 lors du siège de La Rochelle. Elle épousa Henri de Sévigné en 1644. Madame de Sévigné eut deux enfants, Charles de Sévigné et Françoise de Sévigné. Son mari mourut en 1651, tué en duel alors qu'elle avait 25 ans.

Madame de Sévigné correspondit pendant près de trente ans avec sa fille, lui envoyant trois ou quatre lettres par semaine, et avec ses amis de Paris. Elle a écrit au total 1120 lettres. Elle a écrit 764 lettres à sa fille, à partir du 6 février 1671. Elle eut aussi une correspondance avec beaucoup d'autres personnes, dont par exemple son cousin Roger de Rabutin ou encore avec Monsieur de Pomponne.

Dans ses lettres, Madame de Sévigné raconte tous les événements qui se passaient autour d'elle, à Paris et ce qu'elle entendait sur la cour de Louis XIV. Elle raconte aussi ce qui se passe à la campagne, en Bretagne, où elle va souvent pour se reposer.

Cette correspondance de trente ans n'est interrompue que par les trois voyages que Madame de Sévigné fait à Grignan, chez sa fille. Ces lettres n'ont été publiées qu'après sa mort, en 1726. Elles n'étaient pas destinées à être lues par d'autres que ses destinataires, mais le style d'écriture était si soigné que certaines de ses lettres furent lues à la Cour du roi.


Au cœur de la Drôme provençale, dominant plaines et montagnes, le château de Grignan est bâti sur un promontoire rocheux surplombant le village. Témoin de l’architecture Renaissance et du classicisme français, l’édifice a connu une histoire mouvementée. Château fort mentionné dès le 11e siècle, il est transformé à la Renaissance en une prestigieuse demeure de plaisance par la famille des Adhémar. Au 17e siècle, la marquise de Sévigné y séjourne auprès de sa fille Françoise-Marguerite.

 Démantelé à la Révolution puis reconstruit au début du 20e siècle, il appartient depuis 1979 au Département de la Drôme qui poursuit un programme ambitieux de restaurations et d’acquisitions. Classé Monument historique en 1993 et labellisé Musée de France, le château de Grignan offre aux visiteurs de précieux témoignages sur l’art de vivre à différentes époques.

Ce lieu enchanteur sert également de cadre à une programmation culturelle tout au long de l’année : Théatre, Jazz...

Une question, un besoin ?

Nous sommes à votre écoute !

Date :